Pantoufles Femmes Poivre / Orange Madeleine FKyA18oDTn

SKU736651632859
Pantoufles Femmes Poivre / Orange Madeleine FKyA18oDTn
Pantoufles Dames Poivre / Orange Madeleine
  • Location de tables, nappes, chaises, équipements de cuisson pour vos party de bureau, party de noël, réception, fêtes familiales.

Participez à Agoravox

Inscrivez-vous

Accueil du site > Tribune Libre > Delon, l’exilé fiscal, représentait la France aux obsèques de Vaclav(...)
Paul Villach mercredi 28 décembre 2011
98
Chaussures Mocassins Pokemaoke M8i25lGfwt
0
Recommandé
Ecoutez

Ça semble n’avoir gêné personne. Du moins, nul ne s’en est ému. Sur lesneuf photos choisies par Le Figaro pour illustrer les obsèques de Vaclav Havel, le 22 décembre 2011, on voit tour à tourd’éminentes personnalités présentes entourant la famille du président défunt: la Secrétaire d’État américaine et son mari Bill Clinton, ex-président des USA, le président de la Commission européenne, et le président Sarkozy. Puis on tombe soudain sur l’acteur Delon en gros plan. Pour un tel événement, c’était sans doute une information de première grandeur à mettre en évidence: quelle chance! Alain Delon a honoré de sa présence les funérailles de Vaclav Havel, devenu ledernier président de la Tchécoslovaquie à la chute de l’empire soviétique, après avoir connu la prison que la servitude communiste réservait aux dissidents.

La légende qui accompagne la photo est encore plus surprenante:« (…)» (1)

Une présence de Delon pour des raisons privées? Soit!

Que ce monsieur vienne personnellement rendre hommage à Vaclav Havel, c'est son droit, mais qu’il fasse partie de la délégation française laisse pantois.

La légende du Figaro explique sa présence par le fait que l’acteur aurait connu le défunt « ainsi que sa première femme ». Soit! Quelle femme, ce « vrai mec », selon le mot d’une autre grande conscience du siècle, Johnny Hallyday (2), n’a-t-il pas honorée, voire connue bibliquement? Qu’il ait eu l’occasion de nouer ainsi des liens avec Vaclav Havel, c’est une affaire privée.

Mais que Delon ait été choisi pour représenter la France à un moment aussi symbolique que la mort d’un des dissidents antistaliniens tchécoslovaques, on cherche vainement les titres qu’il peut faire valoir. En revanche on voit deux bonnes raisons pour l’écarter.

1- Delon rime avec salon et étalon

Quels sont les états de service de Delon dans la lutte contre la servitude politique, quelle qu’elle soit?Delon rime avec salon et étalon. Qu’on le choisisse pour présider les comices «Miss France» des plus belles pouliches de France, rien de plus naturel, c’est dans ses cordes d’étalon vigoureux. Mais que représente ce triste sire en regard de l’homme qui était célébré à Prague?

Skip to main content

Header menu

Le Partenariat Afrique-UE
Toute l'actualité
Jeudi, 29 Septembre, 2011

Le Centre commun de recherche (JRC) de l'UE a développé un outil de modélisation statistique qui permet d'analyser le risque d'occurrence de conflits dans les pays en développement. En combinant des rapports d'information en ligne et des données géographiques par satellite, cet outil établit un lien entre les ressources naturelles et le risque de conflit. Une avancée essentielle tient à l'échelle fine des données (la plupart sont au niveau du kilomètre carré) et au fait que la modélisation est fondée sur la gravité des conflits. Lors d'un essai, le modèle a permis de mettre en évidence le lien entre les zones riches en ressources et l'occurrence de conflits. Cette approche pourrait être utile dans la planification de l'aide au développement octroyée par la Commission européenne et dans la prévention des crises.

Le modèle rend possible la comparaison statistique entre conflits et séries de données géoréférencées, concernant notamment les ressources naturelles (y compris les ressources minérales), l'occupation des sols, la répartition de la population et de l'activité économique, les taux d'électrification, les données relatives aux terrains et les autres données géographiques.

Les premiers résultats montrent qu'il existe un lien entre les conflits et la proximité de ressources minérales ainsi que d'herbages, et que le risque de conflit est plus important dans les zones où des conflits ont déjà eu lieu. Les données recueillies par le JRC montrent également que de nombreux conflits rapportés dans les médias sont liés à des questions alimentaires: vol de bétail, conflits entre éleveurs et cultivateurs, pillage et conflits sur l'accès à l'eau.

Le modèle a été développé dans le contexte du projet «Atlas mondial et centre d'information sur les conflits et les ressources naturelles», axé sur 18 pays dans quatre régions: grands lacs africains, corne de l'Afrique, Afrique de l'ouest et Asie centrale, et consacré à l'analyse de plus de 1500 conflits.

Contexte général

Le projet «Atlas mondial et centre d'information sur les conflits et les ressources naturelles» est financé par l'instrument de stabilité de l'Union européenne. Le JRC a utilisé des séries de données géoréférencées complètes. Certaines de ces séries de données ont été entièrement créées par le JRC, en particulier la série sur les conflits. Cette série a été constituée en analysant des dizaines de milliers d'articles de presse en ligne afin d'évaluer l'occurrence de conflits, à l'aide d'un système avancé de recherche d'informations, le système EMM (European Media Monitoring) du JRC. Les informations recueillies portent sur la localisation géographique, la gravité, le nombre estimé de victimes et la durée de chaque conflit.

D'autres facteurs de conflit, telles que les conditions économiques, démographiques et de développement, ont été obtenus sur des bases de données existantes. La modélisation statistique a permis d'identifier et de décrire dans le rapport d'études les principaux facteurs qui peuvent expliquer ou anticiper l'intensité ou la localisation des conflits armés.

Les travaux pluridisciplinaires du JRC dans le domaine de la sécurité alimentaire couvrent les domaines de recherche et les défis mondiaux correspondants: environnement, changement climatique, énergie, biotechnologie, prospective technologique et sûreté mondiale. Le JRC fournit un appui scientifique (dans des domaines allant de la qualité des sols aux prévisions des rendements agricoles et au suivi des crises en passant par les méthodes de détection des OGM, le suivi des phénomènes de sécheresse et d'inondations et les nouvelles techniques d'élevage) aux fins de la législation, des plans d'action et des programmes de l'UE.

Un partenariat entre

Copyright © Africa-EU Partnership, 2013-2018

Publications gratuites

Publications payantes

-

-

Menu

Rédigé le 11 juillet 2016 par Dan Denning | Cash - Cashless , Dette

Les initiatives pour supprimer le cash se multiplient. Le Canada développe un projet de monnaie numérique légale. La Banque d’Angleterre y réfléchit.

L’argent des banques centrales est peut-être mûr pour le grand bond technologique. – Andy Haldane, chef économiste de la Banque d’Angleterre

Au Canada, la guerre qui a cours actuellement contre le cash connaît un développement choquant. Connu sous le nom de code «Projet Jaspar,» il pourrait signifier la fin de la banque telle que nous la connaissons.

Haldane est l’un des nombreux économistes et banquiers centraux influents préoccupés par le cash physique – les dollars que vous pouvez tenir en main. Pourquoi? Parce que celui-ci contrecarre le plan qui consiste à frapper votre compte avec un taux d’intérêt négatif.

Les taux d’intérêt négatifs sont une notion pour le moins déroutante… Après tout, les intérêts ne sont-ils pas toujours positifs?

Lorsque les taux sont positifs, cela signifie que votre épargne vous rapporte d’autant plus d’argent que vous la gardez longtemps en dépôt. Mais lorsqu’ils sont négatifs, vous perdez de l’argent chaque année sur votre épargne. Un taux d’intérêt négatif est un impôt sur l’épargne. Ce n’est pas plus compliqué que ça.

Le cash , sonnant et trébuchant, est «l’issue de secours» idéale. Par définition, le cash a un taux d’intérêt exactement nul.

Certes, ce n’est pas une solution parfaite. Mais au moins le taux d’intérêt sur le cash , contrairement au taux d’intérêt de votre compte en banque, ne peut passer en dessous de zéro. Une obligation peut rapporter moins de zéro (actuellement, environ 10000milliards de dollars rien qu’en dette gouvernementale entrent dans cette catégorie). Un compte bancaire peut rapporter moins de zéro. Mais le cash , lui, est immuable.

Son rendement était nul hier. Il est nul aujourd’hui. Et il restera nul encore demain.

Naturellement, les banquiers centraux en sont bien conscients. Et plus encore Andy Haldane qui l’année dernière a remarqué que «l’argent des banques centrales était peut-être mûr pour un grand bond technologique.»

Après avoir «aboli le papier-monnaie,» continua Haldane «une solution intéressante serait de maintenir le principe d’une monnaie garantie par l’Etat mais émise sous forme électronique plutôt que sous forme papier.

Cela préserverait la convention sociale d’une unité de compte et d’un moyen d’échange émis par l’Etat, mais l’argent serait à présent détenu dans des portefeuilles numériques plutôt que physiques. Les taux d’intérêt négatifs seraient prélevés sur la monnaie facilement et rapidement.

Quel est le contraire ? - 2017